CHANSONS MAGIQUES.

Roger_Serge_Louis_Pergaud.

Site ouvert par Jean-Louis CHOISEL - Avril 2017. ©

musicien1

Bienvenue

Roger Serge, musicien compositeur interprète s’entoure également d’autres artistes pour écrire, jouer et chanter. Il va croiser le chemin de Gilles Kusmeruck, pianiste de Hubert Félix Thiefaine, de Jean-Michel Brézovar, guitariste du groupe Ange, d’Olivier Delgutte, musicien arrangeur de Gaétan de Courrège et d’Alain Joannis.

Mais c’est avec ses complices Georges Marchand, Daniel Falconi, Jean-Luc Thiévent et François Lovato que pendant une dizaine d’années trois cents concerts sont donnés un peu partout en France. Ils participent alors à des émissions de radio et de télévision. Quatre albums vinyle et trois 45 tours sont gravés à partir de 1976 par les Éditions RST.

C’est après avoir côtoyé Claude Vanony, Agnès, Marcel Amont, Hugues Aufray, Leny Escudéro, Anne Vanderlove que le premier CD sort en 1996. Roger Heyer et Jean-Louis Choisel participent à l’écriture des textes qui chantent la nature. Pierre Hartmann, Jeff Willemann, les amis inséparables déjà cités et d’autres musiciens de talent, prêtent leur concours à l’enregistrement de : Chez l’alsacien (restaurant chez qui on dégustait de délicieuses tartes flambées – « flamkuche », L’artiste, Tchernobyl, Une femme, etc..

ROGER SERGE:

rogersergecliché

Dans cette vie agitée stressante, fatigante, décevante et j'en passe…, il arrive que j’ai besoin de recharger mes batteries humaines, j’habite en ville. Alors j’ai trouvé le moyen d’un retour immédiat dans nos campagnes d’autrefois ou la nature nous offre tant de belles choses simples et ou les humains sont généreux. J’écoute les belles chansons magiques de ROGER SERGE ! Pour cela je visite son site :

Son site:   http://rogerserge.com

Presse-11-1200x718

cd ROGER SERGE

LA RENCONTRE de JEAN-LOUIS CHOISEL avec ROGER SERGE :

Jean-Louis Choisel né à Montbéliard est très attaché à son terroir, le « Pays de Montbéliard » , berceau de la famille maternelle et à celui de ses grands-parents paternels qui vivaient dans le Territoire de Belfort. Jean-louis s’intéresse aux us et coutures d’antan. Sa grand-mère Léonie née à Dasle, Doubs, lui parlait en patois et lui racontait des « rioles ». Ceci amène naturellement Jean-Louis à faire des recherches et à rédiger des mémoires, des articles, des histoires,….

Un jour, ce doit être courant années 1970, notre homme rencontre incidemment un Normand, Dany Gosselin, directeur de la M.J.C. de Montbéliard. Une sympathie se crée et Jean-louis ne tarde pas à écrire dans le journal « Le Cramaillot » dirigé par Dany. Ce sont des nouvelles, des poèmes, des recettes d’autrefois, et autres écrits.

Jean-louis et son épouse , vers 1963, batissent une maison dans le mignon petit village de Fontenelle, dans à la limite du Sundgau, dans le Territoire de Belfort. Il y est conseiller municipal, ce qui lui donne non seulement l’occasion de consulter les anciennes archives du village mais, de par sa profession, de parler avec les anciens de la Franche-Comté Nord et de recueillir ainsi de précieux témoignages.

Notre passionné apprend un jour par son coiffeur de Belfort que le cousin est chanteur, compositeur, interprète et qu’il est surnommé « Le troubadour » qui a déjà à son actif l’édition de plusieurs cassettes et vinyles. D’ailleurs ce personnage attachant ne tardera pas à se produire en tant que ROGER SERGE.

Le Pilote Roger Serge:

2015  Roger Serge sa voiture de course

Nous apprendrons plus tard que la vraie profession de notre artiste consiste à aider les handicapés et qu’il est docteur ès lettres et sciences humaines, spécialité sciences de l’éducation. Docteur dans la spécialité : « l’enfant et l’adolescent dans les systèmes scolaires et institutionnels ».Directeur d’établissements spécialisé, certifié par l’Ecole Nationale de Santé Publique. Auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de la Sécurité intérieure. Rien que ça ! Mais, attendez, ce n’est pas fini : il deviendra coureur automobile en véhicules historiques VHC. En 2011 septième de la coupe de France groupe 4. En 2012 et 2013 il sera troisième. En 2014, 2015, 2016 le voilà troisième du championnat de France série A voitures ouvertes. En 2016 : deuxième des trophées du championnat de France groupe 8/9 monoplace et premier du challenge rétro course et premier du challenge de la montagne VHC pour la Bourgogne-Franche-Comté (Amicale des Montagnards).

Jean-Louis choisel prépare un ouvrage sur le « pays » d’autrefois et, une idée lui était venue de signaler, dans ses textes, l’existence des chorales (par exemple le Diairi), et des chanteurs et chanteuses attachés à leurs racines. Cet ouvrage ne sera pas édité car l’éditrice ne tiendra pas ses promesses mais la rencontre, de fin 1977, « Roger Serge-Jean-Louis », sera le début une amitié et d’une collaboration artistique qui dure encore en 2017.

En 1981, parmi quelques dizaines de poèmes de Jean-Louis Choisel, Dany Gosselin en choisi dix-septet les édita en un recueil intitulé : « Mon terroir est mort » à l’édition de la Vouivre dont il était le directeur. Cet ouvrage fut distribué en 500 exemplaires non seulement en Franche-Comté mais également au Québec, à Houlton aux U.S.A.(jean-louis qui peint des huiles de paysages et de fruits y a envoyé une de ses oeuvres, "le temple de Clairegoutte" 70200, à un descendant de ce village) et en Suède. En effet, en juin 1983 le cousin de Jean-Louis, Michel Barbier organisa à Vandoncourt , Doubs, une rencontre et un stage avec vingt enseignantes Suédoises. Jean-Louis fut invité d’honneur en tant que poète et président fondateur de l'association des Croqueurs de Pommes. Le recueil de poèmes fut distribué à chaque enseignante. Il y eut une grande fête avec des danses folkloriques du pays ami pour la Saint Jean. Michel Barbier qui avait quitté Seloncourt, Doubs début des années 1960 pour la Suède deviendra une grande figure et une personnalité incontournable et infatigable pour renforcer les relations entre la France et la Suède .Président de l’Alliance française d’Uppsala et enseignant au département de didactique de l’Université d’Uppsala, il a été nommé Chevalier de l’Ordre du Mérite en 2000. Né à Montbéliard le 30 juillet 1939 il est décédé en 2015 en France lors de congés à Lourmarin.

Petite anecdote : Lorsque Jean-Louis rejoindra la Touraine pour cause de licenciement économique, en 1987, il aura la surprise, lors d’une transaction personnelle avec une jeune femme élève de l’école de danse de Tours, d’entendre cette personne lui dire : « …je connais les beaux poèmes de Choisel Jean-louis "Mon Terroir est mort ". Je viens de Montélimar ... ».

Jean-Louis fait une séance de dédicaces au syndicat d’initiative de Montbéliard le 1er février 1982 pour ses poèmes. Le 02 février l’Est Républicain fait un article très élogieux sur le nouveau poète. Dans une crèche de Belfort jean-louis entend des chansons de Roger Serge que les éducatrices font « passer » sur une chaine.

Le 27 janvier1983 Radio France Belfort à 22 h.30 récite le poème "Pays et Payses aux Amériques". Ce sont des faits réels de certains de nos ancêtres partis au loin au cours des siècles passés. Ce poème avait été diffusé dans L'Ami Chrétien et fut remarqué par un historien de Houlton aux U.S.A dont les ancêtres étaient franc-comtois. Il demanda à Jean-Louis de lui réaliser une huile "Le Temple de Clairegoutte", dans lequel ces lointains parents n'étaient mariés, les Jacquin , ce qui fut fait.

En 1983, le 31 janvier, Laurence Fissier journaliste à Radio France Belfort vient à Fontenelle, domicile de Jean-Louis pour enregistrer ses poèmes, récits sur l’histoire et les us et coutumes de la région.la bande magnétique est tellement riche que l’interview durera plusieurs émissions. Jean-Louis Choisel est membre de la Société des Poètes et Artistes de France et, lors du concours des poètes de l’Est en septembre 1983 « Coin de Touraine oublié » déclaré à la Sacem et d’autres œuvres reçoivent la mention très honorable. Certains de ces poèmes paraissent dans la presse et autres (L’Ami Chrétien ; La Racontotte du Mont-de-Laval n°16 page 47 ; Pierre Bonte Europe 1 ; 4° fête de la poésie de Cauderoue en Lot-et-Garonne ; Journée du Livre à Seloncourt avril 1984 avec félicitation d’un ami Jean-Pierre Maillard-Salin vice président, Conseiller Général du Doubs, maire de Vandoncourt…).La Chanson de Fontenelle parait dans le bulletin de la Société d’Emulation de Belfort.

Le 14 avril 1983 ont lieues des soirées poétiques et Jean-Louis est « cité » dans plusieurs villages. Un soir Roger Serge vient au domicile de Jean-Louis pour lui chanter « Conte ou riole du Djoset de Blamont » qu’il vient de mettre en musique (cassette de la soirée archivée).

Dimanche 17 mai 1984 Jean-Louis Choisel est invité à Radio Four Lachaux Montbéliard pour l'association des croqueurs de pommes dont il est le fondateur. Il a invité son fidèle ami Roger Serge qui , à l'improviste, chante "Vins de Frédéric", poème de Jean-Louis.

En octobre 1984, présence et chants de Roger Serge à l'exposition des croqueurs de pommes, avec participation de Radio France Belfort.

Le 12 janvier 1987 par un hiver sévère Jean-Louis et sa famille quittent Fontenelle avec regrets pour la Touraine, pour motif de chomage. Le même jour à Radio France Belfort Laurence Fissier rend hommage à notre franc-comtois.

En mars 1987 est édité à Montbéliard l'ouvrage "A la découverte du Pays de Montbéliard" . En page 81 jean-louis n'est pas oublié.

En la vie continue et Roger Serge viens quelques fois voir Jean-Louis en Touraine qui milite toujours pour la pomologie aux croqueurs de pommes dont il a créé une section tourangelle (visitez le site croquepommes plus bas).Il écrira encore quelques poèmes et peindra quelques huiles.Gravement malade il ne pourra plus travailler.  Roger Serge continuera ses galas et ses activités.

Le Cossi.

2004 Roger Serge et Jean-Louis Choisel en Touraine:

Roger et jeanLouisJuillet 2004

LA CHANSON de FONTENELLE:

Fontenelle, le bois pechu, à gauche et le coteau Meyer à droite .En bas pature(pardon pour la mauvaise qualité des clichés). Huiles de Jean-Louis Choisel.

©

Ne pas retroduire, oeuvres protégées.

boispenchujlchoisel

Coteau Meyer_choisel_Fontenelle_1885

FontenellepatureMai84jlchoisel

Vers 1977 jean-louis Choisel écrit les paroles de la "Chanson de Fontenelle". C'est en quelques sortes l'histoire résumée du village autrefois. L'auteur est charmé par ce petit village de 22 électeurs, situé à 11 kilomètres de Belfort et à 3 kilomètres de Petit-Croix, là ou le célèbre aviateur Adolphe Pégoud trouva une mort héroïque le 31 août 1915 au service de la France. Jean-Louis réalisera également quelques huiles outre celles des villages des alentours et de Touraine. Il y a également les fruits puisque il a créé l'association des croqueurs de pommes à son domicile de Fontenelle, 90.

Lorsque Roger Serge prend connaissance des paroles de la Chanson de Fontenelle c'est le coup de foudre, il a l'intention de composer une musique. Le 06 octobre 1979 Jean-Louis, président fondateur des croqueurs de pommes, organise la première fête de l'association. Date mémorable. Il à invité deux canadiens du Québec à Saint Louis de France dont un , apiculteur, veut bien parler des vergers de son pays. C’est Anselme Huot. La journée est festive et la municipalité de Fontenelle participe. Notre canadien arrive avec une lettre du maire de sa contrée, le Conseil municipal de Fontenelle offre une médaille de Belfort aux visiteurs et c’est l’occasion d’un jumelage. Jacqueline, l’épouse de Jean-Louis à confectionné, pour la soirée, des Toutchés gâteau du Pays de Montbéliard et à acheté du jus de pommes pour les cinquante amis présents. Certains ont apporté des prunes du pays. Après la causerie de monsieur Huot Roger Serge et ses amis musiciens et chanteurschantent, pour la première fois, la « Chanson de Fontenelle » à laquelle Jean-louis avait ajouté un couplet honorant les canadiens. (cet ajout ne sera plus inclus dans la version finale).Le public applaudit chaleureusementet réclame un bis.

Un soir du 15 juin 1980 Roger Serge arrive chez Jean-Louis pour lui offrir une maquette vinyle et lui dit : « j’ai apprécié ta chanson, elle se trouve enregistrée dans ce disque entre deux poèmes de Victor Hugo ». Jean-Louis est très touché. L’Est Républicain du 30 octobre 1980 présente la photo de Roger Serge présentant son disque que le rédacteur intitule « vieille chanson du temps perdu ».Dans l’article on note ces mots : « …La chanson de Fontenelle …sous une pochette rose, image du bonheur d’un temps passé et à l’odeur des pommes vertes de Fontenelle…Roger Serge dédicacera son œuvre le 09 novembre à la Tours 41 à Belfort, lors de la journée des croqueurs de pommes ». (Exposition annuelle des croqueurs de pommes organisée par son président fondateur, Jean-Louis Choisel avec la présence d’édiles dont le député Raymond Forni,…, et le préfet Biacabe à qui Roger Serge offre son disque« ROGER SERGE », un 33 tours avec 11 chansons. L’édile déclarera : « désormais je croquerais les pommes du jardin de la préfecture en écoutant la chanson de Fontenelle ». Hélas ce personnage devra décéder le 07 juillet 1984 à Orx dans les Landes).

Le 12 novembre 1980 article de l’E.R. qui commente le spectacle donné à Grand Charmont Doubs, donné par l’artiste Claude Vanoni et par Roger Serge qui vient donc de sortir son 3° disque.

Le 13 septembre 1981 Roger Serge chante la Chanson de Fontenelle devant des millions de personnes, à Belfort, à l’émission télévisée animée par Jean-Pierre Descombes, Les jeux de 20 heures.

MANEGE D’ENFANCE :

Le 17 juillet 1980 lors de son activité professionnelle, Jean-Louis se trouve à Beaucourt, 90, pour dépanner un appareil ménager chez des forains qui tiennent un manège de chenilles sur la fête. Notre poète voit aussitôt ressurgir son enfance à Seloncourt, là ou ces forains, la famille Fenouillet ,tenaient le manège de petits bateaux. Le frère de Jean-Louis, Eric, n’avait pas son pareil pour gagner gratuitement des tours en attrapant lestement le pompon. C’était dans les années 1948-1950 que, unanimement ces braves forains ont estimés étant les plus belles. Ce manège fut vendu en Bretagne.

Il existe donc la chanson « Manège d’enfance » que Roger Serge n’a pas retenu. Lorsque Jean-Louis fut établi en Touraine . Ce sont Pascal Jugy et Valérie Gallant, des tourangeaux qui mirent les paroles de Jean-Louis en musique. Le 14 mars 1993 la chanson fut diffusée à France Culture dans le cadredes « Chasseurs de Sons », Valerie étant à l'accordéon.

. Ces amis mirent également en musique pour piano, le poème de Jean-Louis « Sursis », en 1992 mais que bien déclaré à la SACEM, comme toutes ses autres œuvres, cette chanson n’est toujours pas diffusée.

FEMMES DE MON PAYS:

Un jour, en consultant des poèmes de Jean-Louis, Roger Serge s'arrête sur "Fermes de mon Pays". Ce dernier dit à notre poète :" Tu devrait en faire un sur Femmes de mon Pays". Sans attendre, en une soirée, le 29 janvier 1981, l'ami Jean-Louis s'éxécute !

Le 16 février 1984 Jean-Louis Choisel signe le contrat SACEM pour son poème "Femmes de mon pays" que Roger Serge à mis en musique. Cela se passe chez Roger qui a enregistré une prè-cassette avec l'air joué à l'orgue de barbarie. Cette version originale sera remplacée en ce qui concerne le son. Le disque sera édité en 1987 avec le son actuel. C'est le 22 avril 1987, jour anniversaire de Jean-louis que Roger Serge revenant du Printemps de Bourges, fera un crochet par la Touraine chez Jean-Louis nouvellement arrivé de la franche-comté. Il lui présentera le disque et belle surprise, les bruitages champêtres réalisés ont été à la mesure des gouts du poète pour les scènes champêtres. Roger à bien saisi l’ambiance correspondante aux sentiments ressentis par son ami.

Le 16 février 1984 Jean-Louis Choisel signe  le contrat SACEM pour son poème  "Femmes de mon pays" que Roger Serge à mis en musique. Celà se passe chez Roger qui a enregistré une prè-cassette avec l'air joué à l'orgue de barbarie. Cette version originale sera remplacée en ce qui concerne le son. Le disque sera édité en 1987 avec le son actuel. C'est le 22 avril 1987, jour anniversaire de Jean-louis que Roger Serge revenant du Printemps de Bourges, fera un crochet par la touraine chez Jean-Louis nouvellement arrivé de la franche-comté. Il lui présentera le disque et belle surprise, les bruitages champêtres réalisés ont été à la mesure des gouts du poète pour les scènes champêtres. Roger à bien saisit l'ambiance à donner.

A suivre

Le disque Roger Serge chante Louis Pergaud:

roger2

louispergaudvue

LOUIS PERGAUD et ROGER SERGE :

En mai 1982 Roger Serge prépare le centenaire de Louis Pergaud (article de l’Est Républicain du 16 mai 1982). Le 12 juin 1982 l’Est Républicain annonce la sortie d’un disque : « Quand Roger Serge chante Louis Pergaud ». Une cassette est également éditée. Cette excellente production rend hommage à l’écrivain franc-comtois et on sent que le chanteur est très proche de ce dernier tant les deux hommes savent restituer une ambiance aujourd’hui disparue.

.

rogertroubadour

: Le troubadour.

Des amis de Roger Serge: l'émouvante et sensible MYRIAM et GEORGES, disparu trop tôt:

MYRIAM et GEORGES 45 tours

compteur des visites en panne: